The MC Corner

Blindspot, ma série chouchou du moment

Je n’ai qu’un mot à la bouche en ce moment : “séries” !! Je voudrais que les semaines fassent 9 jours, pour pouvoir en consacrer deux entiers à mes séries du moment. C’est qu’il y en a beaucoup, trop pour que je puisse tout suivre, en réalité. Mais je m’accroche, pour l’instant je ne suis pas prête à en abandonner certaines ! (même si on le sait tous, je ne regarde pas que des chefs d’œuvre…)

blindspot 1Une des séries qui m’a le plus plu cette rentrée, c’est Blindspot, la petite nouvelle sur NBC. Avec un pitch pareil, je ne pouvais qu’accrocher :

Une jeune femme est retrouvée totalement nue en plein milieu de Times Square à New York, recouverte de tatouages mystérieux, fraîchement réalisés. Amnésique, elle découvre, aidée d’un agent du FBI chargé de l’enquête, que chacun de ses tatouages est la clé pour déjouer / résoudre un meurtre et dévoiler petit à petit une plus grande conspiration …

Alors bon, il y a tout de même pas mal de choses là dedans qui m’ont fait joliment saliver !

Blindspot : enquêtes et fil rouge

Sans vous spoiler, vous aurez compris qu’il s’agit d’enquêtes. Au mot enquête, j’étais déjà vautrée dans mon canapé avec mes cookies et mon plaid, toute prête à avaler cette nouvelle série (comme la grosse addict que je suis). Pour ça, je ne suis pas déçue, il y a de l’enquête ! De la recherche de terroristes, du méchant infiltré, de l’agent véreux au sein du gouvernement, il y en a pour tous les goûts et c’est plutôt mon style. Super bon point.

Au delà des enquêtes “uniques” de chaque épisode, on constate que le fil rouge est très prenant dès le début. Pour une bonne raison : chaque enquête est amenée ou liée à un tatouage de l’héroïne. Pratique.

On est rapidement plongé dans la psychologie profonde des personnages, on en apprend beaucoup à chaque épisode, on a l’impression que ça avance vite – mais pas trop vite. C’est appréciable, je me dis qu’au moins on ne va pas tout débrouiller en deux secondes dans le dernier épisode pour garder le suspens jusqu’au bout parce que ça fait de l’audience mais c’est naze. Dites donc, y’en a du mot rayé dans cet article ! les séries me mettent toujours dans cet état là. Mais je ne suis pas folle, vous savez !

Personnages et acteurs

Niveau personnages, je suis également conquise. L’héroïne, Jane Doe, une jeune femme totalement paumée (ouais amnésique, nouvellement tatouée de partout, récupérée par le FBI pour enquêter sur le pourquoi du comment de ses tattoo quand même, hein, y’a de quoi être paumée), est vachement touchante. Elle est jouée par la superbe magnifique époustouflante Jaimie Alexander (les plus beaux yeux de la télé ♡).

BLINDSPOT -- "Pilot" -- Pictured: Jamie Alexander as Jane Doe -- (Photo by: Virginia Sherwood/NBC)

Niveau testostérone, j’aime d’amour l’agent Kurt Weller (Sullivan Stapleton), mélange de force brute, d’intelligence et de leadership au bord du gouffre. On a dit pas de spoilers alors je ne vous raconte rien, mais ce personnage a du potentiel, croyez moi ♡.

blindspot 5Dans le casting, je n’ai pas repéré d’acteur très connu et c’est sympa, ça change. Pas que je sois mécontente de retrouver Jo Martinez (l’enquêtrice de Forever) dans Scorpion cette saison par exemple, mais j’ai un peu soupé des comédiens qui sautent de série en série. Quand je passe un épisode entier à faire “oh et lui c’est le mec de telle série” ” han, et elle je l’ai vue dans ça !”, disons que je n’ai pas l’impression qu’on renouvelle beaucoup mon vivier d’acteurs adorés. Même si je suis contente de les retrouver, pour la plupart, j’aime aussi découvrir du sang neuf !

Couleur de la série

Ce qui m’a vraiment marquée dans cette série, c’est que l’image est bleutée, volontairement froide. Ce qui met magnifiquement bien en valeur les yeux bleus des comédiens principaux, évidemment, mais donne aussi à la série un côté dur. On se sent comme dans un endroit peu accueillant, avec une lueur un peu blafarde au plafond, presque angoissante. Un motel un peu vieillot, une vieille maison creepy, un endroit qui n’a rien de “la maison”.

blindspot 6Ça fonctionne hyper bien, cela va sans dire. On comprend tout de suite que les personnages ne se sentent pas à leur place, ça contribue à nous faire prendre conscience des démons de chacun, de la sensation de vide, d’ignorance, qui saisit nos héros. Je trouve que c’est très bien réalisé.

Pour conclure, il est évident que je vous recommande cette série. Je crois que c’est (pour le moment) ma série préférée de la saison !

Blindspot 4Et vous, vous connaissez Blindspot ? Cette série vous tente t-elle ?

         

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *