The MC Corner

Ma reprise en main : bilan #3

sport

Haem, salut la compagnie ! Ça fait un bout de temps qu’on a pas parlé sport et alimentation par ici, alors je reviens un peu sur la pointe des pieds, vous savez, sans grands discours bien peaufinés ! Je reviens avec beaucoup (beaucoup) d’humilité surtout et des leçons tirées de mes dernières expérimentations. Mon dernier post “reprise en main” et rééquilibrage remonte à juillet dernier, et si j’annonçais à l’époque une reprise du tonnerre juste après les vacances suite à une petite baisse de régime, hé bien il faut que je vous avoue que non, ce retour en fanfare n’a pas eu lieu. A la place, j’ai eu une période plutôt inactive où je ne faisais que moyennement attention à mon alimentation (sportive en carton)…

J’en conclus, en regardant en arrière, que j’ai énormément de mal à me tenir à une résolution aussi “importante” en terme d’implication et de temps passé. Comme beaucoup, je pars au quart de tour et dès que ça devient un peu long, un peu habituel, un peu monotone, dès que je tombe malade, bref dès que je me trouve une excuse un peu persistante, j’arrête. Alors, c’est très bête parce qu’il n’y a rien de plus horrible que la REPRISE en elle-même (vous savez, les courbatures et l’impression d’être un mollusque à qui il POUSSE des muscles …) mais je crois que je suis juste faite ainsi, j’arrête puis je recommence toujours après quelques mois sans effort…

J’imagine que mon principal problème c’est le “focus” comme disent nos amis américains, je perds de vue mon objectif et je trouve plus de plaisir et de satisfaction dans un plaisir instantané (faire une sieste, manger une gourmandise, passer du temps devant des séries avec un chocolat chaud et mon amoureux) plutôt que dans la recherche d’un but que j’estime lointain : KIFFER MON CORPS.

Alors avec la nouvelle année (oh Marine, quelle originalité tu es fabuleuse ma chérie) j’ai fait un joli bilan et je mets, petit à petit, des process en place pour enfin concilier ma flemme quotidienne et mon objectif ultime ! rien que ça

légumineusesCoucou les légumineuses !

Niveau alimentation

J’ai repris avec sérieux la chrononutrition. C’est toujours aussi bluffant de constater à quel point mon ventre redevient plat en une semaine quand je suis correctement cette façon de manger. A quel point je n’ai pas faim de la journée et à quel point j’ai de l’énergie à revendre. On va enfoncer une porte ouverte mais il est plus qu’évident que l’alimentation, c’est le premier pilier d’une vie plus équilibrée.

Je suis à deux doigts de vous avouer qu’en réalité, quand je ne mange pas chrono, le fromage du matin me manque ! J’ai envie de pain grillé et d’un bon morceau de Mont d’or, ou de Saint Nectaire, ou d’un bon chèvre frais avec une pointe de sel et d’huile d’olive. Ma vie a changé, ma mère ne me reconnait plus ! Et le creux de 11h qui revient au galop dès que j’ai le malheur de faire un matin sucré, c’est flagrant ! Considération toute personnelle, je me suis encore plus rendue compte de mon addiction au sucre en reprenant la chrono. Si je mange sucré le matin, je PENSE au sucré toute la journée, j’en ai envie, c’est comme une drogue, c’est dans un coin de mon cerveau, à me titiller constamment “et un carré de chocolat, ça te dirait pas là ?”, “et un café au lait avec du sucre, mmmmh”, “la vache, je mangerais bien un fruit bien juteux et sucré, une mangue par exemple, là maintenant tout de suite”, “fichtre, mon royaume pour un yaourt au miel !!” (oui, c’est compliqué de vivre avec moi-même dans ma tête). Alors qu’avec la chrono, passée l’étape critique du seuil de désintox (une semaine ou deux vraiment compliquées, où j’attends le goûter comme le Messie …), je suis en paix avec mon estomac, et ça fait un bien fou!

Par contre, j’ai réfléchi pas mal au “pourquoi” j’arrête régulièrement la chrono si ça me convient si bien, je veux dire, à part pour le sucré où il est évident que je suis juste bête et faible. En réalité, je crois que c’est parce que les quantités de viande sont trop importantes. Et j’ai fini par me lasser, m’écœurer. J’ai l’impression de trop manger la même chose. Et puis, c’est très cher la bonne viande, il faut avouer… En faisant ce constat, j’ai deux solutions : j’arrête la chrono et je mange “normalement” mais j’ai peur de ne plus avoir aucun cadre et de me remettre à faire de petits excès quotidiens “c’est pas grave c’est juste UNE fois – dit-elle au bout de la 189ème fois“, ou j’essaye d’adapter la chrononutrition en trouvant quelques alternatives. J’ai opté pour ça et je suis encore en phase de test, de recherche etc. Je me renseigne sur les combo féculents + légumineuses qui permettent d’obtenir des protéines complètes afin de pouvoir remplacer la viande de temps en temps. Pour me laisser plus de choix. Je ne suis pas du tout dans une optique végétarienne, je mange toujours de la viande, du poisson et des œufs, mais j’aime avoir un choix plus important. Exemple tout bête, semoule + pois chiches + légumes grillés, ça me cale aussi bien que steak + pâtes + champignons sautés et ça change !! C’est un exemple ras les pâquerettes, mais chez moi steak-pâtes c’est devenu tellement habituel que parfois je sature complètement ! Et puis j’ai réalisé en ouvrant les yeux qu’il y a mille produits que je ne connais pas ou peu et que j’ai très envie d’apprendre à les cuisiner !

En bref, c’est encore en chantier, mais je pense être sur la bonne voie.

fitnessLE gros problème !

Niveau motivation

Il est toujours là mon (très) gros problème. Il y a toujours un moment où ma motivation flanche. Cette fois-ci, j’ai mis en place une stratégie de choc !

Mettre les potes et les proches à contribution : on fait du sport ensemble ou à peu près au même moment, on se raconte nos séances, on se booste quand on a un coup de mou. On se félicite quand on a fait une bonne semaine, on parle de nouveaux sports, bref on reste actif dans notre cercle, et ça me motive beaucoup. Déjà, ça me fait culpabiliser de trouver des excuses bidon “ouaaaaais mais j’ai mal dormi” alors que mon pote qui vit à l’étranger, lui, il se tape une séance par jour 6 jours sur 7 et qu’il se plaint pas. Alors je me botte le c*l et j’enfile mes baskets. J’ai demandé à mes potes de ne pas me ménager, j’ai besoin de mes “coachs” perso ;)

Arrêter la balance quotidiennement. C’est toxique… Surtout qu’en reprenant le sport (je m’y suis remise depuis 4 semaines) il parait que c’est normal que je ne perde pas de poids. Alors oui, j’aimerais voir les kilos s’envoler mais ce n’est pas exactement le cas pour le moment, c’est très lent, et en fonction des moments du mois mon poids varie d’environ 1,5 kilo, ce qui peut être carrément déprimant ! Dorénavant, je me prends en photo. De face, et de profil. Une fois par semaine. Honnêtement, sans rentrer le ventre, sans prendre de pose en trichant, juste moi dans toute ma réalité. Ça me permet de voir de ce que je veux travailler, c’est motivant. Je ne me laisse pas aller tant que je ne suis pas satisfaite de tel endroit, ou de tel autre. Et c’est encore plus motivant de voir les résultats. Même les petits changements imperceptibles de prime abord pour moi ou mes proches. Et s’il y a très peu de différence sur ma balance en 4 semaines, il y en a beaucoup plus sur mes photos. Oui, mon ventre s’est affiné, mes cuisses aussi, mes bras également. Oui, mes efforts portent réellement leurs fruits et oui, je suis sur la bonne voie. Alors je continue, même et surtout si la balance me fait la gueule. (la salope.)

Me lancer des défis courts. Ok, maintenant je le sais, peu importe ma motivation du départ, je VAIS avoir des périodes où j’aurai envie de tout arrêter. Bah ok, let it be. Pour autant, je me motive à ne plus arrêter pendant 6 mois. L’objectif c’est de faire des pauses de 2 semaines maximum, et de m’y remettre. Je “m’accorde” le droit de faire des pauses de ce type de temps en temps. Parce que je ne suis pas parfaite et que j’ai le droit de déconner. Voilà. Pour les moments où je suis motivée et où j’ai envie de m’y mettre, je privilégie les challenges à court terme, pour avoir la volonté de voir le bout. A titre d’exemple, j’ai commencé le BBG (bikini body Guide) de la très célèbre Kayla Itsines, un programme de remise en forme sur 12 semaines. C’est un rythme assez intense que je n’aurais jamais adopté sans la phrase clé “C’est assez dur, ça va te prendre pas mal de temps et d’énergie, mais ce ne sont QUE 3 mois. Et tu verras dans 3 mois si tu veux arrêter et changer de programme ou continuer“. Depuis 4 semaines je m’y tiens et les résultats sont encourageants.

bbgMon nouveau dada. Les mecs tout musclés à la salle me disent “wah, il est hyper bien ton programme”, ce qui me rend bêtement fière !

Niveau Sport

Comme je le disais juste avant, je me suis mise au BBG. Parce que c’est intense, c’est un challenge, mais je sais que je peux le faire. Au début, je n’ai pas pu m’asseoir pendant une semaine, j’avais des courbatures vraiment atroces qui m’ont fait regretter d’avoir arrêté le sport d’autant plus, et aujourd’hui je vois mes progrès de séance en séance. Je vois aussi mon mental changer et c’est sûrement dû au format des séances : 2 circuits de 7 minutes à faire chacun deux fois par séance. Un total de 28 minutes par jour, 3 fois par semaine. Chaque séance est ciblée sur une partie du corps (bras et abdos, jambes et cardio) ou sur la totalité du corps. Ce format de 7 minutes me pousse à en faire le plus possible sur le temps imparti. De me donner à fond parce qu’il n’y a que ça devant moi, ces 7 minutes où je donne tout ce que j’ai. Mes précédents sports me poussaient plutôt à me dire “pfff, pas à fond, attends y’a encore plein de temps à tenir“. Là, je sais, j’ai mon chrono et j’ai envie d’améliorer mon record à chaque fois. Et puis, ÉNORME point positif, les séances changent à chaque fois ou presque ! pas seulement la partie du corps ciblée, mais aussi les exercices ! oh joie, plus de monotonie !!

Kayla préconise de faire des séances de LISS (low intensity steady state) également en parallèle du BBG (Kayla c’est ma copine maintenant, je lui parle pendant que je transpire !). Le LISS c’est en très gros du cardio modéré mais qui dure un peu longtemps, donc du vélo, de la marche rapide, du rameur, etc. pendant 30 à 50 minutes. Je me suis mise au vélo, et j’aime plutôt bien ça, figurez-vous ! Faire le BBG me donne une énergie que je n’avais plus et j’ai envie de me dépenser beaucoup plus !

Aussi, j’ai bien envie de commencer d’autres sports que je n’ai jamais testés, comme le yoga par exemple. Je prends mon premier cours très bientôt, j’espère que ce sera un type de yoga qui me correspondra (je m’y perds, il y en a tellement …)

yogaJe bosse sur ma souplesse, j’arrive presque à nouveau à faire le grand écart latéral des deux côtés !!

Voilà pour aujourd’hui. C’est bénéfique pour moi d’écrire ce genre de bilan, ça me permet d’être complètement honnête avec moi-même et avec vous, et puis ça me motive aussi, mine de rien ! J’espère que ces articles pourront vous donner quelques pistes personnelles pour votre propre quête de bien être, et si vous avez envie d’en discuter, je serai ravie d’échanger avec vous !

Marine

 

            

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

5 CommentsLeave a comment

  • Super article! C’est clair que se peser tous les jours (ce que je faisais moi aussi avant) c’est l’horreur! On se culpabilise et on se fait du mal (souvent pour rien vu que le poids ne peut pas changer en 24h!) . En tout cas je t’envoie tout plein de motivation pour la suite :)

  • A mon tour de venir faire un petit tour sur ton blog :) Et je t’envoie un max d’ondes positives parce que je me suis beaucoup retrouvée dans tes mots et que je sais à quel point la bataille contre soi-même est souvent difficile. Reste motivée, ta stratégie est la bonne !

  • super programme, tu es vraiment motivée, bravo !
    Je voulais juste apporter mon petit témoignage, sur la chrono-nutrition. Je l’ai pratiqué “à la lettre” pendant 1 an, ca a bien fonctionné, j’ai perdu du poids et prit de bonnes habitudes alimentaires. Mais comme toi, toute cette viande … c’était bien trop.
    Depuis, j’ai adapté a ma facon de vivre.
    Je mange aussi moins de gluten et de produits laitier, mais il m’arrive parfois de me faire un p’tit dej’ salé / fromage. Sinon, c’est pleins de fruits le matin,
    un plat de féculent+proteine végétale le midi,
    un gouter sucré,
    un diner composé exclusivement de légume (cuit, cru, soupe, salade …). Parfois du poisson, 1 ou 2 fois par semaine.
    Et le week end : 2 repas joker, où je mange de la viande.

    Si tu veux des menus, conseils, mon parcours chrono, j’en ai fait une serie d’articles, si ca t’interesse : https://eclectikgirl.wordpress.com/?s=chrono-nutrition&submit=Recherche

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *