The MC Corner

Je n’ai pas la télévision, et je le vis bien !

Aujourd’hui article de fond ! pas de make-up ni de wishlist fashion, on parle mode de vie. Ou plus précisément, on essaye de comprendre pourquoi moi, Marine, (presque) 27 ans et (quasi) toutes mes dents, diplômée d’un MBA de production audiovisuelle spécialité TV doublé d’un master en communication, je refuse d’avoir la télé.

Nothin' on TV 1Je n’ai pas la télévision, et je le vis bien !

Alors, entendons-nous bien, j’ai UNE télévision, l’objet, ce grand truc moche qui chope tellement la poussière qu’il mériterait un nettoyage par jour, mais je ne reçois pas LA télévision. “Pourquoi ????” me demandent généralement les gens qui sont au courant (l’air scandalisé). Sauf mes potes, qui, à force, s’y sont fait. Faut quand même que je vous dise, je vis très bien sans la télé, promis.

Je lui reproche majoritairement deux choses : son côté addictif, et la “pauvreté” des programmes. Je m’explique.

television watchingLa télévision est addictive. Trop, trop. Combien d’entre-vous se sont déjà fait avoir, à regarder “deux minutes” un truc en passant et à se retrouver deux heures plus tard, bavant sur place, les yeux dans le vide, comme “happé” par ce monstre aux images trop vives ? Ça m’est déjà arrivé plusieurs fois, chez mes parents, chez des amis. Après coup j’ai l’impression de m’être fait avoir, de n’avoir pas été assez forte pour me désengluer de ces programmes que je n’avais même pas vraiment envie de voir, et ça me met en rage.

Alors, oui, on peut argumenter en disant que les millions de séries que je regarde sont aussi addictives, mais je ne vois pas ça de la même façon : mes séries, je les choisis, les sélectionne avec soin (pas toujours, d’accord !), et puis elles m’accompagnent à des moments où j’ai conscience du fait de les regarder. Je lance volontairement l’épisode suivant. Je choisis de commencer telle série ou d’arrêter telle autre. Je ne subis pas les programmes que l’on m’impose en fonction de ce qui “fait de l’audience” pendant mes heures de tête à tête avec l’écran. (et tu remarqueras que je fais un grand effort pour ne pas mentionner les publicités, “partenariats”, “sponsoring” et autres bullshits qui polluent encombrent l’antenne H24)

nabillaPar ailleurs, le désespoir des familles françaises qui pleurent sur tel aspect de leur vie, Nabilla et ses faux seins qui massacrent la langue française, les informations répétées, hachées, pré-machées, réduites, condensées, simplifiées à l’extrême qui passent en boucle, les débats stériles où il fait bon montrer sa culture et se faire passer pour un expert, les séries allemandes des années 90 l’après-midi, les docu-réalité sur fond de mélo ou Les Experts saison 1 doublés en français… ce n’est pas ma tasse de thé. Je comprends que certains aiment, passent beaucoup de temps devant une télévision (c’est vrai qu’avec l’éventail des programmes (et des rediff … parce qu’à part sur les grandes chaines, quel est le pourcentage de programme “frais” diffusé sur une journée ?) il devrait en théorie y en avoir pour tous les goûts) mais moi, je ne peux pas. Le malheur des gens et la façon dont les “autres” vivent est tellement devenu prétexte à faire de l’audience que j’arrive à saturation, je ne veux plus entendre parler d’émotions “vraies” ou d'”expériences traumatisantes”. Stop !

Je trouve que c’est une immense perte de temps, j’aime mille fois mieux regarder en catch-up un programme qui me tenterait (une fois tous les 36 du mois) que de me payer l’épluchage du TV 7 jours chaque semaine et le tri des milliards de programmes pour éventuellement peut-être trouver quelque chose qui pourrait m’attirer. Le flot de bons sentiments sur fond de faits divers, je ne peux tout simplement plus.

tv don't thinkAlors, sans doute vas-tu me dire que j’exagère, que tout n’est pas si mauvais à la télévision, et que toi qui regardes souvent Arte tu peux me parler de programmes différents et intéressants, et je ne pourrai qu’être d’accord avec toi. Mais la question demeure : est-ce que vraiment je veux faire entrer le loup dans la bergerie pour Arte lorsque je peux regarder en catch-up sur leur site internet ? Ma réponse est non.

Pour les informations alors ? Celles-la mêmes qui tournent en boucle sur toutes les chaines d’info, les radios, les journaux, les applis d’information etc. entremêlées à des faits divers absolument sans intérêt (exemple : âgée de 82 ans, elle gagne au loto et donne tout à son petit fils ! fabuleux, reportage de 10 minutes en ouverture de JT ! sans transition, 2000 morts au Niger la semaine dernière …) Beh, comment dire, non. Les informations et le JT ne sont pas assez forts pour me faire rester non plus. Je préfère sélectionner les infos qui m’intéressent sur mon smartphone et vadrouiller sur deux / trois sites pour lire ce qui me botte que de subir passivement tout un JT axé sur la nouvelle voiture de François Hollande et “les émeutes de banlieue” (qu’est ce qu’on l’aime ce sujet là…)

TV programmeJe me désolidarise totalement des programmes, je ne sais pas si je ne suis pas dans la cible, pas assez “impliquée” dans la vie mon pays (un truc comme ça) ou si, tout bêtement, j’en ai simplement rien à foutre. Toujours est-il que la télévision ne me manque pas. Je ne l’ai plus depuis deux ans maintenant, et je vis très bien sans. Elle ne pollue pas mes moments en amoureux, en famille ou avec mes amis. Elle ne régit pas l’heure à laquelle je dois déjeuner ou dîner. Elle ne m’abreuve pas de dizaines de publicités visant à me faire consommer toujours plus. Elle ne m’incite pas à me moquer de telle ou telle partie de la population (les ch’tis, les marseillais, les pauvres, les riches, les puissants, les nanas qui aiment le shopping, les geeks, …).

Et puis, vous savez, tout va bien sans télé, aussi. Déjà petite je ne la regardais pas beaucoup (à l’époque, je n’avais pas le droit), ce qui ne m’a jamais empêché de me faire des copains à l’école ou d’avoir des choses à partager avec les autres enfants dans la cour de récré. J’ai utilisé le temps que je ne passais pas devant la télévision pour lire (majoritairement), danser, dessiner, jouer avec mon petit frère et puis aussi, m’ennuyer. C’est pas mal de s’ennuyer, de temps en temps, ça permet de réfléchir à tout un tas de trucs auxquels on ne prend pas le temps de penser d’habitude. Même pour les adultes, c’est un bon exercice pour le cerveau, qui n’a pas réellement besoin d’être sur-sollicité constamment par des programmes, des images, de la musique… D’ailleurs j’y pense, je suis encore plus confortée dans mon opinion depuis que j’ai lu “TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision” de Michel Desmurget cet été. Le titre est un peu racoleur, je l’avoue, mais c’est vraiment très bien documenté et ça parle de beaucoup d’effets non-désirés apportés par la télévision lorsqu’elle est consommée à haute dose depuis l’enfance. Franchement, c’est un livre que je recommande chaudement à tous ceux qui sont dans une démarche de désintoxication (il n’y a pas d’autre mot) ou qui aimeraient juste se renseigner un peu mieux sur l’envers du décor. Si vous l’avez lu, je lirai votre avis avec grand plaisir.

TV lobotomieVoilà, vous savez tout de mon avis sur la grande boite noire qui nous accompagne si longuement chaque semaine. A noter que mon avis n’engage que moi (même pas Liline, c’est dire!) et que bien évidemment, je ne cherche pas à vous faire changer de point de vue. Nous avons un jeu avec les copains, où on compare à grands coups de “t’as pas eu d’enfance” nos activités et programmes préférés quand nous avions 10 ans. Et à ce jour, nous n’avons pas encore trouvé de gagnant ;)

Et vous, quel est votre rapport à la télévision ?

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

5 CommentsLeave a comment

  • J’ai bien envie de lire ce livre, vu que ma tv et moi on vit une grande relation depuis des années, peut être même trop :o Elle fait partie de ma “routine” mais le plus souvent elle sert à faire un bruit de fond qu’autre chose.. sauf quand je trouve un reportage qui me semble intéressant, ou une émission..bon je l’avoue je craque devant top chef et compagnie mais c’est que j’adore les émissions de cuisine ! Après, je m’en sers pour regarder mes séries essentiellement.
    Au delà de ça, je m’en passe malgré tout très bien. Je trouve ça bien de déconnecter de temps à autre, comme se déconnecter du monde virtuel. Ca permet de renouer avec les livres, la musique et j’en passe :)

    • le livre est vraiment bien rédigé, au début j’avais peur que ce soit très lourd à lire, plein de chiffres assomants et analysé à la tronçonneuse … en fait non, pas du tout. Certes le parti pris est vraiment radical, mais c’est tellement bien expliqué que ça a (au moins) le mérite de faire bien réfléchir. Si tu le lis, je suis curieuse de savoir ce que tu en penses :)
      Pour le reste, je penses que tu as tout dit ! La TV, même en bruit de fond, m’empêche de me concentrer sur autre chose : mes proches, la musique, le silence (parfois il fait vraiment du bien !), un bon livre, un moment de calme, etc.. mais pour autant je comprends super bien qu’on puisse regarder top chef ! d’ailleurs c’est une émission pas si mal (disons même que si elle était raccourcie de moitié, qu’on ne nous présentait pas mille fois la même phrase dite par tel candidat ou juré, tel moment pour construire des tensions à la con ou du suspens à deux balles, 45 minutes de pub au milieu avec des résumés toutes les 3 minutes pour les “nouveaux” téléspectateurs, ça pourrait même être un truc que je regarderais régulièrement ..!)

      • Totalement d’accord pour l’émission et le fait qu’elle soit raccourcie ^^ La prochaine fois que je vais à la fnac, je prends le livre ;)

  • Héééééé pssssiiit, moi non plus je n’ai pas la télé et je le vis vachement bien !
    Je connais la fonction replay ou direct mais ne vois pas l’intérêt de m’abrutir devant les programmes merdiques qu’on nous propose… sans compter tous ces programmes qui nous poussent à avoir peur de notre voisin et des autres. J’ai redécouvert la joie des bonnes émissions radio et truc de ouf… j’ai du temps pour faire plein, plein de trucs.
    Xx

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *