The MC Corner

Mon dressing idéal

On parle dressing aujourd’hui sur le blog ! Car voyez-vous, j’ai 26 ans, et j’ai ENFIN compris certaines choses relatives à mon rapport aux fringues :

– J’ai la flemme de porter des talons
– j’ai souvent peur d’en faire trop et j’ai vite l’impression d’être “overdressed”
– j’ai très vite chaud et donc je suis vite trop couverte
– j’ai de la poitrine, des hanches et des fesses et ça ne sert à rien d’essayer de faire comme si ça n’était pas le cas
– je suis super attachée à mes basiques confortables et j’ai du mal à sortir de ma zone de confort

dressing-ideal2

Mon shoesing ressemble un peu à ça ! Ai-je besoin d’autant de paires ?…

Mon dressing idéal : allier minimalisme et coups de coeur

Il m’aura fallu du temps pour réaliser ça et le coucher sur papier. Parce que c’est tellement plus “glamour” et “trendy” de se considérer comme la nana qui ose tout, qui est capable de passer une journée entière sur des talons de 12, qui met des robes de créateurs quand elle sort boire une bière avec les potes …  C’est parfois difficile d’admettre que dans ma réalité, je bosse en jean et si j’aime mettre une robe et me sentir “jolie” j’ai plutôt tendance à l’associer avec des sandales plates ou des compensées parce que JE PRENDS LE MÉTRO (pas comme les héroïnes classe de nos séries préférées !). [#reallifebitch]

Dans mon dressing, il y a environ 850 469 pièces. Chaussures comprises (tout de même.)  Je pense que je n’exagère pas. Liline vous le confirmera, mon mec aussi. Et je me rends compte que je mets 10% de tout ça ? Allez, 20% à tout péter [#wouhou]

dressing-ideal4

Objectif dressing épuré, aéré et agréable

Il y a quelques mois que je sais que je veux changer ça. Un besoin que ça bouge, une envie de “less is more”, un cap à passer. J’ai changé, j’ai moins envie de garder de jolies pièces que je ne mets jamais sous prétexte que je les adore, les trouve trop mignonnes, les mettrai “peut-être” un jour, ou pire encore les garde “au cas où”. Et ne parlons même pas de ces choses qui envahissent mon dressing et que je n’aime plus, qui sont mal coupées pour moi (même si c’est dur à admettre), dans lesquelles je me trouve jolie immobile devant mon miroir mais qui me déplaisent dès que je me mets en mouvement, etc.

J’ai envie de garder les basiques incontournables, et les pièces fortes qui me correspondent. J’ai envie d’un dressing de qualité, qui me parle à 100%. Un dressing où, peu importe la fringue que j’y pioche les yeux fermés, je me dise “ouais, je peux mettre ça aujourd’hui et je vais l’accessoiriser avec ça et ça”.

La technique des portants

J’ai d’abord voulu essayer la technique des 2 portants mais j’avais pas assez de place et ça durait trop dans le temps pour que je sois motivée (et aussi, mon mec m’a vue arriver avec mes gros sabots sacs de fringues et a dit “no way” !).

La technique des deux portants, je l’ai pas mal vue sur les blogs mode. En gros, tu divises tes fringues de la saison en 2 “portants” : le premier avec tout ce que tu mets tout le temps (tes jeans préférés, tes tee-shirts dans lesquels tu sautes dès que tu les as lavés, tes pulls fétiches que tes potes connaissent par cœur, tes 3 robes que tu assumes en toutes circonstances, etc. Sur le 2ème portant, tu mets tout le reste. Vraiment, tout le reste. Idem pour les chaussures et accessoires, tu coupes le stock en deux : je porte, je porte pas.

Là où ça se corse, c’est qu’il faut passer 2 ou 3 mois avec tes deux portants DANS TA BARAQUE à ne mettre que des choses du portant n°1. Si tu pioches dans le portant n°2, la fringue est rescapée et change de portant. Au bout du temps imparti, c’est simple, tout ce qu’il reste sur le portant n°2 dégage. Si t’as pas mis ces fringues au bout de 3 mois, on peut partir du principe que tu ne les mettras jamais !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La technique de la liste

La technique du portant m’a parue super intéressante, néanmoins trop “longue” à mettre en pratique. Je suis comme ça, quand j’ai décidé quelque chose il faut que ça bouge rapidement. Je peux mettre du temps à me faire une idée mais une fois qu’elle est faite, c’est au pas de charge qu’on la met en branle (haha). Donc, 3 mois sans “réel” changement, c’était trop lent pour moi, et j’ai cherché une autre méthode.

Je suis récemment tombée sur cet article de Victoria, une blogueuse mode et lifestyle au style minimaliste mais très agréable que j’aime beaucoup, et ça a fait tilt dans mon esprit.

J’avais déjà viré pas mal de fringues (les plus faciles, celles que je n’aimais pas) ce qui représente déjà une valise ou deux (tout de même) mais il m’en restait encore beaucoup beaucoup trop. La technique de Victoria m’a beaucoup aidée, et j’ai réussi à faire une liste (presque) exhaustive de la totalité de ce qu’il devrait y avoir dans mon dressing : les basiques incontournables, les fringues nécessaires en fonction des saisons, les quelques pièces importantes pour twister une tenue, etc.

Où j’en suis ?

Évidemment, ma liste est un peu plus large que celle de Victoria, parce que j’aime trop les fringues pour ne pas ajouter des lignes : “quelques robes fantaisie” par-ci, “un ou deux blazers colorés” par-là, etc.. Néanmoins, ma liste est faite. Elle me correspond, et m’aide énormément dans mes dilemmes d’habillement. J’ai repassé en revue mon dressing avec la liste en tête et j’ai pu virer environ 30% de mes vêtements d’été et une 20aine de paires de chaussures.

dressing-ideal3Petit à petit, on fait du tri !

Comment ? En me détachant de l’affectif, pour une fois. Cette robe que j’ai tellement mise quand j’étais plus jeune, en vrai je ne peux plus la voir. Je la garde parce que je l’aime mais je n’ai plus jamais envie de la porter. Ça irait si ce n’était que le cas d’une robe mais il se trouve que j’ai gardé la plupart de mes vêtements depuis mon adolescence (j’en prends grand soin). Et je ne veux plus les mettre, je les aime, la plupart sont comme neufs, mais ils ne me correspondent plus ! –> au vide dressing !

J’ai également viré tout ce qui était mal coupé pour moi. Cette jupe qui me moule parfaitement les hanches mais dont la ceinture est beaucoup trop lâche, cette robe qui me serre un peu aux bras, ce pantalon qui ne me fait pas de jolies fesses, cette robe joliment coupée mais qui rend plutôt moche sur moi, etc. –> au vide dressing ! surtout que la plupart de ces articles n’ont jamais été portés !

Pour finir j’ai mis de côté tous les vêtements un peu trop vieux qui sont tachés, abimés, un peu déchirés, qui ont des petits trous, etc. Ces fringues-ci je les ai mises des centaines de fois, je les adore, mais à part une ou deux, je ne les mets plus à cause de leur état. A quoi bon garder ça ? elles ne vont plus jamais me servir et j’ai besoin de place ! –> à donner si cela peut servir à quelqu’un.

Comment je me sens ?

Mieux … en réalité beaucoup mieux ! j’ai le sentiment d’avoir un peu avancé, d’être un peu plus adulte et d’assumer mes choix vestimentaires. Bien sûr, j’ai encore beaucoup de tri à faire et des progrès au moment d’acheter des vêtements “non, ça je ne mettrai pas vraiment”, “ça j’en ai déjà deux que je ne porte presque pas, c’est débile”, “ça j’en ai un parfaitement coupé qui lui ressemble beaucoup, autant chercher autre chose”, etc.

Je suis une shopping addict … mais je me soigne ! Et puis maintenant, le budget fringues que je me définis tous les mois, je vais désormais faire en sorte de l’investir dans des pièces parfaitement adaptées, durables et de qualité !

Et vous, quel est votre rapport aux vêtements ?

Marine

PS : Concernant les fringues en bon état, je mettrai tout en ligne sur notre vide dressing dès que j’aurai le temps de faire des photos potables ! Ça arrivera au compte goutte. Et avec Liline et quelques amies on organisera certainement un vide dressing “réel” à la rentrée ! N’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous avez des questions, des envies, des bons plans, etc.

               

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

4 CommentsLeave a comment

  • ça y est, trouvé !
    ben ça tombe bien, car je compte bien commencé à trier drastiquement mon armoire :)
    objectif : trier, shooter, vide-dressinguer en février… place a neuf home made !!!!
    Xx

    • Hé hé j’espère avoir pu t’orienter encore un peu mieux dans ta démarche ! Avec le recul, je trouve que le plus compliqué c’est de trouver le temps pour faire le tri efficacement … Bises :)

  • C’est tellement dur de faire du tri. Je suis un peu comme toi, je me suis attachée à mes vêtements! Je les aime d’amour et du coup même s’il reste enfermé depuis des années je n’arrive pas a faire du tri! Mais ça fait quelques jours que j’y pense à faire du tri et je pense que je dois voir ton article comme un signe! Il va vraiment falloir que je m’y mette!!!
    Biz
    Adeline

    • Hello Adeline !
      ha ha je vois que tu es comme moi ! c’est difficile de s’y mettre, mais en réalité une fois qu’on est dedans c’est très libérateur ! l’étape suivante c’est le vide dressing (et là, ça va me demander un temps fou !!)
      bon courage pour ton tri, tiens-nous au courant !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *