The MC Corner

Prêts pour les vacances ?

Avec ces quelques rayons de soleil qui reviennent, on pense de plus en plus aux vacances qui, d’ailleurs, approchent à grands pas. Pour les plus malchanceux (?), elles sont déjà passées [#oops, serais-je un peu en retard ?]. Bref je m’adresse donc à celles et ceux qui attendent le mois d’Août [bin oui, comme tout le monde ! duh !] ou fin Juillet pour partir. Au soleil, à l’autre bout du monde, en famille, entre amis ou en amoureux.

b8a8fe56c86a33a42ba17cc05de849f2

Faites vite vite une introspection de vos vacances et rendez-vous à la catégorie correspondante ;) on va faire ça étape par étape pour les retardataires =

Avant les vacances

Prévoir le nombre de vacanciers et les attentes de chacun

Partir avec Papa-Maman, en tête-à-tête avec Chouchou d’Amour ou avec toutes la bande de copains et leur +1 et le/la meilleur(e) ami(e) du +1, c’est pas pareil Partir à deux ou à 15, ça ne demande pas la même organisation non plus. Le maître-mot, ici, c’est prévoir. Avec qui avez-vous envie de partir ? Le reste du voyage se déterminera en fonction du nombre de personnes, des affinités et des attentes. On a pas forcément tous la même vision des vacances. Parlez-en, ça évitera les mauvaises surprises ! Si ce sont des personnes avec qui vous avez l’habitude de partir et l’envie de repartir, trouvez un juste milieu ou faites des concessions (des deux côtés), ce ne sera que partie remise pour la prochaine fois.

Contre-exemple = Les vacances vont forcément se compliquer si vous traînez Charlotte à Ibiza alors qu’elle est plutôt du genre symbiose avec la nature dans la forêt !

Vous aurez besoin = Vous pouvez écrire les noms des copains sur une feuille et espérer que la télépathie fera le reste ou alors vous pouvez les appeler, leur envoyer des emails ou des SMS ou avoir recours à Whatsapp et autres applications de communication (Yo marche un peu moins bien dans ces cas-là !). Ou vous pouvez leur en parler de vive voix, ça marche aussi !

Synchroniser tout le petit monde

Parce que c’est bien beau de vouloir partir mais QUAND ? Bien sûr, les dates doivent convenir à tout le monde parce que forcément, c’est plus intéressant quand vous ne partez pas tout seul, non ? Ah ? Les vacances “ermite” dans le Gévaudan c’est votre truc ? Ah bon ? Bin, je sais pas si c’est bien la peine de continuer à lire cet article hein !

Contre-exemple : Bof bof les vacances avec Ghislaine alors qu’elle doit préparer le séminaire annuel de l’entreprise qui a lieu le jour du retour. L’ordinateur et les deadlines, c’est pas tip top pour déstresser.

Vous aurez besoin = Avec tous les outils à notre disposition aujourd’hui, on peut créer des “Doodle” (si si, il paraît que c’est la mode !) ou “Synchroniser son agenda” pour définir les dates de départ en vacances. Ou alors, on peut écrire ça sur une feuille aussi :)

Définir le budget

Pareil que tout à l’heure, le budget est très important puisqu’il fixera également de manière globale la teneur des vacances (oui, c’est un mot que j’ai piqué aux jus de fruits).

Contre-exemple : Sérieusement ? On veut faire 3 semaines de roadtrip aux Etats-Unis avec 500€ ? Le vol est compris dans ton prix ? O.o

En vrai, si vous me dites que ça se trouve, je signe TOUT DE SUITE !

Vous aurez besoin = Là, pas d’astuces, il faut discuter avec tout le monde ! Et on ne peut pas y échapper. Etape obligatoire !

Déterminer les moyens de transport

Le budget définit également le/les moyens de transports. La destination que vous aurez choisi, la durée du voyage également, j’imagine. Beaucoup de possibilités s’offre à vous : le train (on a la chance d’avoir un réseau ferré assez bien développé, malgré tout ce qu’on en dit), la voiture, l’avion, le ferry, la trottinette (je sais pas où vous allez moi !), …

Contre-exemple = Partir pour Madagascar en train ? Euh … !

Vous aurez besoin = De vous renseigner sur le(s) moyen(s) pour accéder à votre lieu de villégiature et le prix/personne pour chacun de ces modes de transport.

89c29640319b1caed0a098a722677b32

Penser au logement

Heureusement qu’on a défini le budget et le nombre de personnes avant ! A partir de là, ça devrait devenir facile puisque vous savez si les vacances ressembleront plus à un hôtel 4* avec vue sur le golfe de Thaïlande, un deux-pièces en Sardaigne ou un petit châlet près d’Annecy.

Vous aurez besoin = En fonction de vos vacances, bien entendu, de nombreux sites s’offrent à vous

– Pour les chanceux et ceux qui veulent se faire plaisir :

VeryChic pour réserver des chambres d’hôtel de luxe à prix réduits et pour tomber sur des promo super intéressantes pour des séjours en France ou à l’étranger, mais toujours d’hôtels de luxe, minimum 4*. Attention, ce sont des ventes flash. Vite vite !

– Pour les indécis :

L’officiel des vacances regroupe toutes les promo dénichables sur le Net, pour vous faciliter la vie. Si vous connaissez votre destination (ou pas) et si vous avez besoin d’un moyen de transport. C’est un aggrégateur (un site Internet de regroupement) de bons plans dans le domaine du tourisme : pratique !

– Pour les petits budgets :

CouchSurfing vous propose de poser votre sac de couchage sur le canapé d’un local et qui sait, de créer des liens. Ici, c’est gratuit mais la durée de séjour est parfois courte. Couchsurfing est une grande communuté très solidaire qui a pour credo le partage, entre hôte et invité. Ici, pas de contre-partie financière, juste un bon moyen de rencontrer des gens du monde entier sans bouger de son canapé :)

HostelWorld, qui regroupe la quasi-intégralité des auberges de jeunesse du monde entier. Ici, on peut trouver à des prix très raisonnables des chambres pour 32 personnes (si si, je vous assure, mais ça, je vous en parle plus tard !) ou des chambres pour 2, presque toujours en mode colonie de vacances avec lits superposés et cuisine dans les parties communes. Un autre bon moyen de rencontrer des gens venus du monde entier dans une bonne ambiance et à moindre coût.

– Pour les autres :

Marine et moi, on est fans du site AirBnb, il y a toujours des chambres ou appart’ à louer peu importe où on veut poser les valises. Vous pouvez tout trouver sur ce site, de l’appart à 600€/la nuit à la chambre à 7€/la nuit (en fonction de votre destination bien entendu), la plupart du temps moins cher qu’une chambre d’hôtel et pouvant parfois rivaliser avec les tarifs des auberges de jeunesse. Le site est sérieux, la plupart des locations ont été vérifiées et les proprio ont eux-mêmes des notations de la part des autres voyageurs, une petite indication de plus pour voir si on a affaire à un charlatan. Des deux côtés, on est rassuré. Bien entendu, ce n’est pas un hôtel, pas de femme de ménage tous les jours (sauf si vous demandez ou payez) et on demande à ce que le ménage soit fait après (normal !) mais en contrepartie, on a le droit à son intimité et on peut même rencontrer des proprio archi cools :)

ebde6e6d2f375f0320ff46616f5f118f

Pendant les vacances

Le maître-mot des vacances = TOLÉRANCE ! On ne prend pas la mouche pour rien, on est là pour se relaxer. Pas la peine de faire tout un fromage parce que Ginette utilise une cuillère au lieu d’un couteau dans le Nut*lla (et inversement). Parce que si vous êtes partis avec ces personnes là, c’est que vous tenez à elles, que vous êtes amis et surtout, après les vacances, on veut rester amis ! Alors on se détend et on PROFITE !

Couper le téléphone (ou au moins, les fonctionnalités chères !)

Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir un smartphone et bien sûr, on l’emmène en vacances. Attention aux mauvaises surprises. Pour voyager à l’étranger, on coupe la 3G surtout et pour les accros, on demande le Wifi, dans certains pays il est disponible dans tous les lieux publics. Ça serait bête de devoir rester dans sa chambre tout le temps du séjour parce qu’on a mis tout ses économies dans la facture du téléphone, qu’on a même pas utilisé ! Parce que ces petites bêtes sont vicieuses et continuent de mettre à jour quand on n’est même pas au courant.

Vous aurez besoin = de vos 10 doigts et de, peut-être, aller fouiner sur le Net pour trouver comment désactiver la 3G de votre téléphone.

S’orienter sur place

Dans un lieu non familier, il faut bien quelques jours avant de connaître le nom des rues adjacentes (enfin pour les plus chanceux), on a donc tous besoin d’un guide au moins les premiers jours. Rendez-vous à l’office du tourisme le plus proche de vous, vous pouvez également lier contact avec les locaux qui seront, j’en suis sûre, très heureux de vous aider (sauf peut-être les Parisiens. Parce qu’on sait tous que les Parisiens … en Août, ils sont tous partis en vacances ^.^). N’hésitez pas à demander, c’est souvent comme ça qu’on se fait refiler les bonnes adresses connues seulement des habitués. Sinon, y a Internet !

Mais attention, ne calculez pas trop vos itinéraires non plus, il est parfois très sympa de se balader au gré des rues dans une ville inconnue.

Vous aurez besoin = Si vous avez Internet, vous pouvez toujours tenter GoogleMaps, Mappy et compagnie, ça fait plus “t’inquiète, je connais” mais peut-être moins “J’ai rencontré Pedro et Sven qui nous emmènent pique-niquer”. Si vous êtes dans un pays étranger et que vous ne parlez pas la langue, tentez la gestuelle (=langage universel) pour tenter de vous faire comprendre ou attendez la catégorie suivante (^.^)

d2e0f5bc44dcf0334e54325aab87f4ff

Outrepasser la barrière de la langue

Il arrive qu’on ait envie de prendre des vacances plus loin que prévu et qu’on se retrouve dans un pays dont on ne parle pas la langue (oui oui, ça arrive). Et malgré ce qu’on en pense, une grande partie de la population mondiale n’a pas encore totalement adopté l’anglais. Vous pouvez toujours tenter votre chance en anglais ou en gesticulant. Ou alors vous pouvez donner sa chance à la langue du pays et jouer le jeu. Les locaux seront encore plus heureux de voir que vous faites un effort et au pire des cas, ils vous répondront en anglais ou en français ;)

En vrai, je sais très bien que c’est frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec la personne en face de vous. Alors, on se prépare un peu, mais on laisse tout de même de la place à l’improvisation ! Après tout, on est en vacances !

Vous aurez besoin = De petits guides de voyage d’apprentissage de la langue, il en existe un nombre incalculable dans toutes les tailles et quasiment toutes les langues. Sinon, depuis votre smartphone, vous pouvez télécharger TripLingo une appli qui vous renseigne non seulement sur les phrases-types mais également sur les habitudes de vie des locaux, l’étiquette au cours d’un repas, les numéros d’urgence dans le pays en question mais vous offre aussi quelques astuces pour voyager. On peut même choisir le niveau de familiarité avec laquelle on veut traduire sa phrase. [petit hic : seuls 13 langues sont disponibles dans la version gratuite. Oops, la Grèce cette année, c’est pas dedans. Mais les 13 langues regroupent pas mal de pays !]. Attention, il faut charger la langue choisie avant de ne pas avoir le Wifi, et après ça, c’est à vous de jouer.

Gérer le budget (encore !)

Si vous sortez de la zone €uro (oui, on n’a plus forcément l’habitude), pensez à changer votre monnaie. Ne serait-ce qu’un peu à l’aéroport, parce que certains magasins ne prennent peut-être pas la carte ou alors ne sont pas adaptés à votre carte bleue.

Contre-exemple = Rien de plus embêtant que de rester coincé avec le chauffeur du taxi dès le début du séjour parce qu’on n’a pas de quoi lui régler la course.

Comme je l’ai dit plus haut, maintenant que vous avez défini un budget, il va falloir s’y tenir. Vous connaissez l’adage “les bons comptes font les bons amis” ! A partir de là, il va falloir calculer qui dépense combien pour qui et qui doit combien à qui (je vois déjà les yeux de Marine se révulser à l’idée d’avoir autant de chiffres !). Fini le papier et le stylo et le fichier Excel que seul Mathieu, l’expert comptable tendance Oncle Picsou, comprenait.

Vous aurez besoin = Le site ZenWego est top pour ça. On peut rentrer les dépenses de chacun au fur et à mesure, pour ne rien oublier et comme ça on sait exactement combien on doit à Georgette et combien Valentin nous doit ! Plus la peine de compter centimes par centimes sur son tableau papier ! Ici, tout se met à jour et on a même droit à des graphiques tout colorés pour nous aider à suivre l’état de notre porte-monnaie. La fonction “pot commun” a même été ajoutée, on rentre de l’argent (via la CB) sur une cagnotte et on peut payer tous les achats groupés (vols, locations, … plus pratique que de laisser une seule personne avancer XXXX€). Une fois les gros achats effectués, on peut décider de virer tout ça sur le compte de Fernande puisque c’est elle qui sera en charge de la CB “générale” pendant le séjour [petit hic : les frais de 3,5% en cas de virement direct. mais 0€ de frais, si la cagnotte est dépensé chez les partenaire].

60e89d790254842ab012cacb8328e72b

Après les vacances

Débriefer et rires :)

On effectue bien les derniers remboursements ! Et on s’échange les photos.

Vous aurez besoin = Du Cloud pour les photos, on peut créer un fichier DropBox pour que tout le monde puisse avoir accès aux photos (et on ne se prive pas de dire à Ghislaine ou Marguerite d’enlever telle ou telle photo si on n’a pas envie de l’afficher sur les réseaux sociaux, oui oui c’est légitime). Ou d’une clé USB. Ou d’une chambre noire pour les développer (à chacun son taux de dévouement pour les copains ^^)

Et si vous avez lu jusque là, BRAVO =) et BONNES VACANCES !

Toutes les photos de cet article sont issues de mes boards Pinterest

Favorite Places” et “Where I’d def travel

Céline

            

About author View all posts Author website

Céline

Mon univers coloré, décalé et poilant, plein de sacs à main, de vernis à ongles et de chaussures vous ouvre ses portes. Viendez, si comme moi vous êtes toujours partants pour des bêtises ou un dessert !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *