> Cam Clash ! - The MC Corner nate" type="application/rss+xml" title="The MC Corner » Cam Clash ! Comments Feed" href="http://themccorner.com/2014/07/cam-clash/feed/" /> peppt> t/xml+oembed" href="http://themccorner.com/wp-json/oembed/1.0/embed?url=http%3A%2F%2Fthemccorner.com%2F2014%2F07%2Fcam-clash%2F&format=xml" /> http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })(); , 'comm', 'cam', 'pa', 'va', 'sur', 'jug', 'brin', 'parc', 'en', 'tre', 'franc', 'le', 'retard']; window._wp_rp_promoted_content = true; The-MC-Corner.png" type="image/x-icon" />
The MC Corner

Cam Clash !

Je suis un peu en retard sur la diffusion de l’émission “Cam Clash” mais c’est ce matin quand une copine me racontait qu’on l’avait encore traité de “salope” parce qu’elle avait une jupe au dessus des genoux que je me suis rappelée de mon envie de faire un article sur cette émission de télé-réalité diffusée sur France 4.

cam-clash

CamClash propose de “combattre les clichés, dénoncer les incivilités et pointer les discriminations”. Un programme prometteur mais un brin ambitieux à mon goût.

cam-clash-graphisme-244313-554269

Pitch : On met en place un scénario pouvant être jugé comme révoltant par certains et/ou normal par d’autres et c’est sur ce “petit point” qu’on va baser l’émission. On place des acteurs ou groupe d’acteurs A et B. Un groupe A jouera le rôle de la/des personne(s) en situation de désavantage et un groupe B jouera le rôle du/des agresseur(s). Les situations ne sont pas toujours aussi facilement identifiables et affichées, ou alors sont tellement quotidiennes qu’il est parfois difficile de voir qui est l’actif et qui a le rôle négatif. Des caméras cachées sont installées partout autour de la “scène de crime” et permettent de filmer les réactions. Le but de cette émissions est de jauger les vraies réactions des anonymes dans la rue face à une situation à laquelle ils pourraient ou même sont confrontés tous les jours.

C’est bien parce que certaines situations se sont banalisées et sont rentrées dans les moeurs qu’une émission telle que CamClash a pu voir le jour. La grande majorité des situations ne devraient PAS avoir lieu, au sens moral du terme. Mais elles ont lieu et c’est l’indifférence qu’on va tenter de cibler avec cette émission. On va même jusqu’à interviewer les anonymes témoins de la scène pour avoir des explications sur leur action et même leur inaction.

Un petit exemple : le tout premier scénario que j’ai vu concernait le fauteuil roulant et sa gestion au quotidien. Le scénario se passait sur un parking de supermarché, une personne en fauteuil roulant, ici, une femme (A), garée sur une place handicapée voit la portière de sa voiture inaccessible parce qu’une autre voiture s’est garée trop proche et chevauche la zone bleue. L’autre personne, ici, un homme (B), après avoir fait patienter la jeune fille un certain temps, prend encore le temps de ranger ses courses avant d’aller ranger son caddie et d’enfin pouvoir libérer la demoiselle de son attente. Les passants s’indignent relativement vite de la situation et n’hésitent pas à témoigner leur soutien à la demoiselle, voire même à bousculer un peu le monsieur pour se faire entendre.

Dans la deuxième version, on échange les rôles et c’est le jeune homme qui se colle au fauteuil roulant tandis que c’est la demoiselle qui joue les “pas aimables”. Dans ce cas-là, beaucoup plus de clémence de la part des passants puisqu’il semblerait que le déséquilibre homme-femme/valide-handicapé soit un peu modifié.

Toutes les situations ne sont pas si simples pourtant.

Un autre exemple : un couple est installé sur une terrasse de café, l’homme rabaisse sa femme constamment, l’agresse verbalement et même physiquement. Un autre acteur-complice s’interpose et prend la défense de la femme allant même jusqu’à l’empêcher de repartir avec son mari. Avant l’intervention de cet acteur, personne n’ose s’interposer et certaines personnes partent parce qu’elles sont mal l’aise de la situation mais n’osent pas réagir. D’autres encore vont même jusqu’à empêcher l’acteur-complice d’intervenir.

Les situations sont diverses et variées, elles vont du racisme plus ou moins déguisé, à la violence verbale ou encore aux démonstrations de violence conjugale. Certaines situations sont même commentées directement par des personnes ayant vécu cette situation et la voix-off nous donne quelques informations supplémentaires sur ces situations, comme des chiffres clefs par exemple.

Le principe est bon mais je trouve que les réactions sont parfois un peu trop mises en scène ou guidées. Dans la majorité des scénarios, un acteur est là pour orienter les réactions des autres. Certes, ça reste de la télé et j’imagine que si les caméras devaient planter là pendant 149 jours en attendant qu’un passant s’indigne de telle situation, le projet serait très peu rentable pour la chaîne. Certains scénarios relèvent de situations du quotidien, considérées comme banales ou pas très graves mais du coup, je trouve que les réactions sont un peu biaisées car trop influencées. La voix-off s’étonne même parfois qu’une personne réagisse avant que l’acteur censé pousser à la réactivité des anonymes ne puisse intervenir.

Certaines personnes n’ont pas besoin de cet effet “moutonnier” pour intervenir et ça me redonne un peu confiance en la nature humaine :)

Cette émission est le pendant français de l’émission américaine “What would you do ?”, je regrette dans la version française les acteurs “moteurs de réaction” et le fait qu’on voit qu’on a affaire à un échantillonnage des réactions recueillies. Un décompte final pourrait être intéressant comme dans la version américaine. Mais, d’un autre côté, je préfère nettement les situations présentées dans la version française qui sont vraiment nombreuses et variées. En effet, l’émission américaine à tendance à se focaliser sur le racisme et les cas de pauvreté/mendicité.

On a enfin droit à une émission ancrée dans la réalité du quotidien et qui met le doigt sur les situations de discriminations, de violences et d’injustices. Un principe qui change des télé-réalités auxquelles on a le droit pendant l’été et qui nous met face à notre propre réalité, nos propres réactions.

La diffusion de Cam Clash est terminée pour le moment. Mais espérons que ce n’est que pour un temps et que France 4 nous réserve une autre saison à la rentrée ! Vous pouvez retrouver des petites scénettes des CamClash de Juin sur Youtube.

Et voilà quelques petits extraits pour que vous aussi vous deveniez fan de l’émission ?

 Céline

         

About author View all posts Author website

Céline

Mon univers coloré, décalé et poilant, plein de sacs à main, de vernis à ongles et de chaussures vous ouvre ses portes. Viendez, si comme moi vous êtes toujours partants pour des bêtises ou un dessert !

7 CommentsLeave a comment

  • je suis tombée l’autre soir sur cette émission, et j’ai trouvé que c’était vraiment une bonne idée !
    et ce n’est pas evident, de se dire ” et moi, a leur place, est-ce que j’aurais réagit ?”

    • le truc c’est effectivement que la plupart du temps on se dit “On est 10, les autres vont réagir” et du coup on ne fait rien, on n’ose pas, on attend que les autres fassent le premier pas. C’est ce que Lolobstant appelle “l’effet du témoin” il me semble. Et ça fait un peu flipper ! Enfin, comme il dit une fois qu’on le sait, c’est plus facile de se pousser à réagir :)

    • Je ne pense pas que ce soit tant la question “et moi à leur place …”, c’est de ne PAS se voiler la face qui est difficile.
      C’est toujours facile de dire “moi j’aurais fait (ca) ou (ca)” quand on est installé dans son canapé.
      Ensuite, il faut voir ce qu’il se passerait dans la vraie vie. CamClash nous en donne un aperçu.

  • Article très bien écrit et intéressant!
    Je n’avais jamais entendu parler de cette émission (et ouais je suis un peu coupée du monde sur mon île) et c’est cool de la découvrir par votre blog, merci!

  • j’ai vu deux trois épisodes en passant sans savoir ce que c’était, et un peu comme toi j’ai trouvé que certain étaient beaucoup trop orientés. Mais dans l’ensemble plus que les questions qui sont posé c’est un phénomène trés connu qui s’appel “l’effet du témoin” (original) ou notre réaction “normal” est inhibé par la simple présence d’autres personnes.
    Ce qu’il y a de bien dans ce phénomène c’est qu’il reste facil a contrer par le simple fait qu’on en connaisse l’existence !

    bref je vous invite a lire la page wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_du_t%C3%A9moin

    • C’est super intéressant ce que tu nous dis là, surtout si c’est en le sachant qu’on l’enraye !!!
      Bien sûr en regardant CamClash, on a tous envie que le monde soit un peu plus rempli de gens qui se lèvent, qui protestent et qui viennent en aide aux autres.
      Mais il ne faut pas oublier que CamClash c’est aussi de la TV, je trouve qu’il faut rester modéré, puisqu’il est toujours important de connaître les “a côté” des scènes qu’on nous montre. Dans certaines scènes tournées dans le métro par exemple, beaucoup de personnes présentes font parties de l’équipe de tournage et donc amplifie cet impression d’une masse de personnes passives et qui ne réagissent pas. Quand on visionne ces séquences, on peut être outré que ces gens ne réagissent pas.
      J’ai lu autre part que durant une scène avec une femme au volant, la demoiselle a été, à un certain moment, briefée pour être plus agressive envers les gens qui viendrait l’aborder alors qu’un acteur était placé en dehors du champs des caméras et lançait quelques remarques sexistes à qui voulait bien l’entendre. Ainsi, c’est également ce climat “créé de toutes pièces” par l’équipe de production qu’on peut reprocher. Je ne dis pas que ces situations ne se passent pas en vrai ! Mais c’est un peu facile de montrer ce qu’on veut bien montrer parce que ça va faire sensation à la TV !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *