The MC Corner

Maleficent, le conte revisité

maleficent 4Petits, on a tous vu La Belle au bois dormant de Disney, aka Aurore la niaiseuse. Cette crétine habillée successivement de bleu et de rose qui a grandi dans les bois et aime toutes les choses et les créatures que la terre a jamais porté, qui chante aux oiseaux et tombe amoureuse du premier mec à cheval qui passe. On est d’accord, ce n’était pas le meilleur Disney !

Ce “remake” apporte un changement de perspective majeur. Tout de même, on change de personnage principal, on passe de La belle au bois dormant à Maléfique en un superbe remaniement de Robert Stromberg, qui nous avait déjà régalé les yeux avec Le monde fantastique d’Oz, l’Odyssée de Pi, Alice au pays des merveilles et De l’eau pour les éléphants. On aime ou pas, mais personne ne peut nier le talent de mise en scène évident de ce génie de l’image.

maleficent

L’histoire est magnifiquement réécrite. Beaucoup plus profonde, beaucoup plus “grise” aussi. La frontière entre bien et mal est plus floue, plus ténue. Tout n’est pas noir ou blanc, les émotions, les états d’esprit comptent. Chaque personnage évolue en fonction de ses expériences de vie, bonnes ou mauvaises. Ce petit bijou est le mix parfait entre conte pour enfant et film pour adultes. Un savant mélange de fleur bleu et d’apprentissage de la vie.

MALEFICENT

SPOILER ALERT !!

Et, oh bonheur, ce n’est pas le baiser du prince charmant dégoulinant du gène Bieber (comprenons-nous, je suis pour le romantisme mais là c’est trop de niaiserie adolescente pour mon pauvre vieux cœur) mais bien le baiser maternel d’une femme qui ressuscite la princesse.

FIN DU SPOILER ALERT !!

maleficent 5

La prestation d’Angelina Jolie est grandiose. Elle est faite pour ce film. Sa beauté presque féerique s’applique très bien à cet univers enchanté. Elle joue aussi bien la gentille que la méchante, comme si ses traits s’adaptaient à son rôle. Outre le maquillage, les vêtements, elle parait comme “habitée” par son personnage. Et puis ça la connait un peu les changements radicaux, Angelina, ce rôle a sans doute résonné en elle.

La lumière, les couleurs, et les animations m’ont aussi énormément plu. A mi chemin entre Avatar et les mondes merveilleux de Miyazaki, c’est un pur bonheur pour les yeux des petits et des grands. Dans la salle, les enfants poussaient des “oh” et des “ha” de plaisir en voyant les fleurs magiques, les petits animaux volants et colorés, et les adultes étaient impressionnés du rendu général de l’ambiance du film.

maleficent 2

Si vous ne l’avez pas vu, foncez. Je vous le recommande chaudement, surtout sur grand écran. Un bonbon cinématographique, enrobé d’une douce saveur de retour en enfance…

Marine

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

2 CommentsLeave a comment

  • Un beau film rempli de plein de poèsie, une belle adaptation d’un conte connu de tous ! ici on veut plus de tes découvertes de films !!!!

    • Je prends note de ce souhait :)
      (bon, en ce moment je suis prise dans un tourbillon Vampire Diaries, j’ai avalé 3 saisons en 3 jours, j’ai un peu honte mais je me soigne. Promis, quand je sors de ma grotte je vous parle de trucs bien !)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *