> Penny dreadful, frissonner d'horreur ... mais pas que! - The MC Corner #8217;horreur … mais pas que! Comments Feed" href="http://themccorner.com/2014/05/penny-dreadful-frissonner-dhorreur-mais-pas-que/feed/" /> peppt> .com/wp-json/oembed/1.0/embed?url=http%3A%2F%2Fthemccorner.com%2F2014%2F05%2Fpenny-dreadful-frissonner-dhorreur-mais-pas-que%2F&format=xml" /> http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })(); ', 'sri', 'horror', 'pa', 'jour', 'la', 'de', 'penni', 'walt', 'disnei', 'ann', 'pendant', 'rv']; window._wp_rp_promoted_content = true; The-MC-Corner.png" type="image/x-icon" />
The MC Corner

Penny dreadful, frissonner d’horreur … mais pas que!

PennyDreadful1

Je suis trouillarde devant la télé, dès qu’une scène est un peu trop gore ou un peu trop angoissante, je fais des cauchemars pendant des jours. Vous vous souvenez de Crocs-blanc, quand on était gosse ? Je ne me souviens que d’une chose, c’est le moment où ils trouvent le mort, congelé, bleu. voilà voilà. J’ai rêvé de ce mort pendant des années, et de là (je pense!) vient ma phobie des choses un peu trop glauques ou qui font peur. Traumatisée par Walt Disney, c’est moche. Pourtant, la télé, c’est un peu mon métier, la fausse hémoglobine je connais, les astuces de montage pour faire peur aussi, mais impossible de passer outre, quand c’est à l’écran, ça me perturbe !

Tout ça pour vous dire, j’ai essayé de m’aventurer à regarder les séries récentes qui surfent sur la vague creepy / horror … American horror story me ferait presque m’enfermer en hurlant tellement c’est atroce, j’ai arrêté Salem au bout de 5 minutes chrono (sérieusement, l’avortement ambiance cafards et sorcières c’est trop pour moi) et je resterai traumatisée jusqu’à la fin des temps par la scène finale de l’épisode 1 de Black Mirror. Et encore, la fin des temps c’est trop peu. Je suis très sensible à tout ce qui est un brin trop “fou”, perturbé ou psychologiquement dégueulasse, n’ayons pas peur des mots.

Episode 101

Et pourtant (tout ça pour ça), j’ai décidé de braver mes peurs, rien que ça, et de regarder le premier épisode de Penny Dreadful. Rien que le nom te fait flipper, NORMAL. Oui mais voilà, au vu du casting, je ne pouvais pas ne pas regarder, tu comprends ? Quand on m’annonce une série sur les mystères de Londres à l’époque Victorienne avec Eva Green, Josh Hartnett et Timothy Dalton, je fonce. Je tremblote en lançant l’épisode, mais je fonce !

Vous voulez du pitch ? en voilà : Dans le Londres de l’époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d’Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population…

penny dreadful

Sur Allociné, on me dit drame / épouvante-horreur / policier, je décide tant bien que mal de m’attacher à la rubrique “policier” – ma préférée, et je fais bien ! Certes, je détourne la tête de temps en temps. Dans cette série, on ne se prive pas pour nous montrer sang, sexe et autres choses de la vie (un peu tordue, la vie, quand même). C’est parfois un peu dur mais jamais too much. C’est bien équilibré et l’histoire palpitante fait que je n’ai pas du tout envie d’arrêter de regarder. Je suis bien trop curieuse de voir où l’histoire va aller ensuite.

Pour le moment, il n’y a que deux épisodes, mais ils valent sérieusement la peine ! On reprend toutes les histoires et légendes de l’époque : Jack l’éventreur, Frankenstein, Dorian Gray, etc. on mixe, on ajoute un très joli décor ambiance bas-fonds crasseux de Londres années 1850 et on obtient un petit bijou cinématographique.

penny dreadful eva green

Eva Green nous livre une performance assez remarquable, notamment une scène où son personnage est totalement possédé. Elle est époustouflante et on prend la mesure de son talent d’actrice. Le rôle est sombre, mystérieux, charismatique, elle est parfaite pour le jouer. Et qui porte mieux une élégante robe victorienne que cette comédienne à la peau diaphane et au teint parfait ? J’adore.

penny dreadful josh hartnett

Josh Hartnett est très bon en américain secret (et alcoolique) qui débarque un peu par hasard dans la série. Le rôle de Don Juan / employé de cirque / tireur d’élite lui va comme un gant. On apprécie de le voir jouer un rôle que l’on devine assez profond. Derrière ses yeux de BG on attend de voir apparaître la personnalité complexe du personnage qu’il campe.

penny dreadful timothy dalton

Timothy Dalton, (comme Sean Connery d’ailleurs) se bonifie énormément avec les années. S’il était assez déplorable dans James Bond (on en conviendra tous), il remonte dans mon estime avec ce rôle plein de noirceur, de panache, de douleur et de secrets. Le vieil aristocrate en quête de vérité, à la recherche de sa fille est touchant de désespoir et impressionnant de volonté. Le personnage en jette, il force au respect. Le regard dur, le dos droit, Monsieur Dalton joue à fond de son physique anguleux et c’est une vraie réussite. Je suis conquise. J’ai hâte de voir la suite.

penny dreadful billie piper

Pour finir avec les personnages (qui sont tous excellents mais je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous spoiler la série), je suis hyper ravie de retrouver Billie Piper, alias Rose de Doctor Who ! Je suis une fan inconditionnelle de sa fraîcheur et de son parler populaire. Ici, on est servi et bien que la fraîcheur en prenne un coup (la tuberculose n’aide pas vraiment!) elle arrive à donner de l’intérêt à n’importe quelle scène.

penny dreadful autopsie

Comme je vous le disais précédemment, le décor est sublime. On passe de la maison de maître luxueuse aux recoins crasseux de Londres en quelques instants et l’atmosphère angoissante, intensifiée par le fog londonien est très bien rendue. Mention spéciale pour les costumes, magnifiques et très travaillés. L’image est léchée, élégante.

Alors, je vous ai donné envie de regarder Penny Dreadful ? Tentés par le genre policier-épouvante-horreur ? Vous regardez quoi, vous, comme séries qui font peur ?

Marine

                  

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *