> J'ai testé Fysiki - The MC Corner ion/rss+xml" title="The MC Corner » J’ai testé Fysiki Comments Feed" href="http://themccorner.com/2014/04/jai-teste-fysiki/feed/" /> peppt> embed" href="http://themccorner.com/wp-json/oembed/1.0/embed?url=http%3A%2F%2Fthemccorner.com%2F2014%2F04%2Fjai-teste-fysiki%2F&format=xml" /> http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })(); , 'moi', 'dj', 'de', 'sach', 'du', 'le', 'jai', 'yoga', 'saut', 'sport', 'la', 'maison', 'notr']; window._wp_rp_promoted_content = true; The-MC-Corner.png" type="image/x-icon" />
The MC Corner

J’ai testé Fysiki

fysiki logo

Fysiki ? Kézako ? Ne parlons pas chinois, je vais vous expliquer. Il s’agit d’un service d’entrainement sportif en ligne pour ceux qui souhaitent se remettre en forme à la maison.

En gros, le site propose 3 entraînements par semaine, d’environ 1/2 heure, adaptés à nos objectifs et notre emploi du temps. Pas besoin de matériel, ou éventuellement un tapis de yoga si vous n’avez pas de moquette chez vous !

On ne connaissait pas ce site et on avait entendu parler de quelques autres services en ligne pour faire du sport depuis la maison mais on avait un peu du mal à comprendre comment on pouvait payer pour “regarder” des vidéos sportives dont l’équivalent est forcément disponible gratos sur Youtube (#générationgratuit). Du coup, en recevant le mail de Clément qui nous proposait de tester gratuitement pour un mois, on a sauté sur l’occasion. Il fallait qu’on sache : est-ce que ça vaut le coup?

Avant de vous raconter en détail notre mois de test (vous allez perdre quelques calories en le lisant, c’est déjà ça !) on tenait à remercier Clément qui a été adorable avec nous ! Il nous a édité quelques codes d’essai supplémentaires pour que Liline et moi puissions tester Fysiki, mais également quelques proches qui ont un rapport au sport différent du nôtre. Vous trouverez leur témoignage en fin d’article.

fysiki tableau de bord

Le début du début

Bon, je crois que le Y est bien placé cette fois, j’ai dû copier 50 lignes “je ne me tromperai pas en écrivant Fysiki”

1ère étape (logique) : l’inscription. Jusqu’ici tout va bien, on connaît toutes les deux notre nom par cœur, encore heureux. Et puis ensuite vient la 2me étape fatidique a.k.a. LE DRAME = l’étape où on demande le poids (euh …) et surtout à l’afficher sur le profil (euh …). On va dire qu’on n’a pas particulièrement de problème avec notre poids (quoique !) mais il y a tout de même une barrière psychologique avant de l’inscrire sur Facebook. Ouf ! Sauvées, on peut décider de le garder pour soi. A ce moment-là, on comprend que Fysiki est un système où on peut afficher (ou ne pas afficher) les données que l’on souhaite. Ce qui est, en vrai, un changement plutôt appréciable dans cette vie numérique post-apparition de Facebook !

L’inscription du poids est assez bien faite avec une courbe qui se dessine en fonction des données, (même si vous décidez qu’elle est destinée à votre seule consultation), nous qui sommes très peu chiffres, c’est une aide précieuse qui permet de visualiser la perte de poids ou le gain de muscles (ou l’inverse!).

Après cette étape pas aussi fastidieuse qu’on aurait pu penser, mais tout de même obligatoire, on rentre sur le site. On découvre alors que Fysiki est réellement un site de coaching sportif avec des challenges et des programmes à réaliser en fonction de son niveau et de ses capacités.

Premier jour

La première séance permet de définir une “référence” :  il faut faire un maximum de fois le même exercice : il faut se pousser au max sans imparti de temps, mais sans s’arrêter ! On a, tour à tour, des squats pour les cuisses, du gainage pour les abdos et des pompes pour les bras.

Pas la peine de se dire « faut peut-être que je me garde du souffle ou des muscles pour le reste », des temps de pause plus ou moins longs sont permis en fonction de la difficulté de chaque exercice.

A la fin de test, 4 x 20 secondes d’abdominaux … dans l’esprit de Liline ça avait l’air archi simple … (grave erreur !)

C’est cette “référence” qui permet au logiciel de calculer les séances suivantes. Pas mal fait, assez motivant car on est certain que c’est bien adapté. On fait également un compte rendu de la séance, comme un journal de bord que l’on peut rendre public ou choisir de garder privé.

Tiens, on reçoit les félicitations de deux utilisateurs et un coach pour avoir terminé notre premier entraînement … merci =) On comprend alors le mot communauté (et on commence à bien l’aimer) et son importance surtout lorsque l’on fait du sport tout seul à la maison. Parce que même si on ne veut pas montrer partout qu’on a fait 2 tractions, on est bien content que quelqu’un nous en félicite et, en vrai, on a tous besoin d’encouragements. Et après ces encouragements, on a hâte d’arriver à la 2ème séance.

Bilan à une semaine

C’est cool ET motivant. Les entraînements sont faciles à suivre, ce qui permet de travailler (quand même, on sent que mes muscles bossent correctement) et de s’améliorer petit à petit.

3 entraînements par semaine, c’est pile le bon nombre. on peut les décaler (avancer ou repousser) en cas d’empêchement, et même si ce n’est pas conseillé (c’est le meilleur moyen de toujours trouver un truc plus “important” que le sport et d’arrêter d’en faire, on connait hein!) c’est parfois utile.

Le truc bien également, c’est que l’appli Fysiki est disponible sur smartphone et tablette. On a testé les versions iPhone et iPad. On regrette de n’avoir que la version basique : pas de GIF, seulement le chrono. Pour le moment, l’ordinateur reste notre meilleur ami. [NDCéline : je n’ai jamais réussi ni à lancer l’entraînement ni à marquer le poids sur Chrome, ce que Marine arrive pourtant à faire].

Le seul inconvénient de ce rythme bi-journalier (oui, ça fait prout prout, ça veut dire une fois tous les 2 jours), c’est que le cerveau de Liline, ce gros paresseux a pris le rythme et refuse de faire du sport complémentaire entre deux cessions.

fysiki planning

Le planning de Marine, qui prend très au sérieux sa remise en forme !

Bilan à deux semaines

Je gère (“la fougère” … prenez-vous en à Liline pour cette expression nulle !) tellement bien l’entrainement normal par “niveaux” que j’ai rajouté un programme spécial fesses & cuisses. En gros, des squats ! Des squats jump et des squats normaux, qui te brûlent bien les muscles et qui font bien travailler tout ce qu’il faut. Ça pique, mais ça fait du bien. Je deviens maso, je crois que c’est bon signe. [Liline à décidé de le lancer la 4ème semaine … grosse flemmarde !]

On avait plein de plan le weekend, du coup on a été “obligée” de décaler l’entrainement. C’est là que la souplesse de Fysiki s’est révélée un atout : si on rate une séance, elle n’est pas perdue. On la rattrape plus tard sans soucis.

Un des avantages intéressants : si vous faites du sport en dehors de Fysiki, celui-ci n’est pas rancunier et vous permet même de rentrer ces données pour calculer au plus juste le nombre de kcal perdu pendant la semaine ! Comme les heures de cardio de Marine, par exemple. Du coup, on se plait à remplir quasiment tous les jours son calendrier, c’est d’autant plus motivant.

On trouve que Fysiki est un bon programme de renforcement musculaire. Au fur et à mesure des semaines et même des séances, on améliore ses performances et on fait des muscles : on se surprend à avoir de moins en moins de mal à passer le cap de la dizaine, de la vingtaine et pouvoir rajouter de plus en plus de répétitions avec des temps de pause de plus en plus courts.

Marine = Je fais mon programme Fysiki après ma cardio à la salle (on me regarde parfois bizarrement quand je squat entre deux bancs de muscu m’enfin …) et lorsque j’ai vraiment la flemme de faire mon programme entier ou que j’ai peu de temps devant moi, je me rabats sur Fysiki tout seul ce qui fait vraiment du bien.

Céline = Pour moi, Fysiki est un bon programme en complément d’un programme de cardio que vous pourrez alterner les « autres jours » … ou le même jour si vous êtes un peu malade (comme Marine !!). Du coup, après la première semaine un peu relax, je me suis mis en tête d’alterner Debbie (je vous en parlais ici) et Fysiki. Certains jours où j’ai un peu plus de mal que d’autres ou que mon emploi du temps ne me le permet vraiment pas, je repousse … mais Fysiki est là pour me rappeler (par mail) que c’est joli de prendre du temps pour se reposer, mais qu’il faut aussi bosser un peu ;)

fysiki niveaux

Bilan à trois semaines

Le plus compliqué dans le sport, c’est d’en faire régulièrement. Passée la motivation première, il est dur de rester motivé sur le long terme et de faire ses 3 séances hebdomadaires. Fysiki est bien foutu pour ça : t’as envie de les faire, tes séances. Parce que tu veux atteindre le niveau noir (tu commences en orange comme un débutant, puis tu gravis l’échelon des couleurs pour arriver au rouge, puis au noir, consécration suprême de ton statut de sportif, on se motive comme on peut!)

Seconde évaluation = évaluation de fin de niveau pour déterminer le niveau de progression. Quand on voit son taux de progression, on est tout de même un peu fier de soi et ensuite on regarde le prochain niveau et on se dit qu’on va morfler (ou alors on pleure un petit peu). Mais ne vous inquiétez pas, on avait dit ça pour le niveau précédent aussi !

Marine = La communauté aide bien aussi, tu “encourages” les copains, tu te fais “encourager” et tu te dis que tu peux pas laisser tomber tous tes nouveaux potes sportifs (même si André propose d’aller avaler un burger et boire des mojitos en terrasse …). Du coup, les écarts food du week-end passent vraiment beaucoup mieux ! Il faut dire que je couple le sport à la chrononutrition et que du coup, je me lâche un peu sur mes repas “bonus” qui sont faits pour ça ! Je m’arrange pour les caler le WE pour pouvoir faire la fiesta avec mes poto.

Céline = Cette semaine, j’ai entendu deux hommes qui ont fait le marathon de Paris, deux inconnus, s’interpeller dans la rue. C’était intéressant de voir comment ces deux inconnus qui de manière générale ne se seraient peut-être jamais accordé le moindre regard ont réussi en 3,5 secondes (véridique) à parler de leur marathon respectif. Reprise d’un coup de motivation, j’ai fait Fysiki à une heure du matin. Je ne suis pas sure que ce soit la meilleure tranche horaire ni la plus conventionnelle pour faire du sport, mais c’est bien là l’un des avantages de faire ça à la maison, non ?

fysiki témoignages

Bilan à un mois

Le programme :

C’est faisable, tendance (quasi) facile. On transpire, on travaille, mais on est loin de la folie du sport qui te fait chialer (c’est pas notre kif …). En gros, t’auras pas le corps de Baboulinet (aka Vin Diesel pour ceux qui ne connaissent pas son surnom) en 3 semaines mais tu vas voir des petits résultats encourageants très vite. Après, il faut persévérer et être régulier. Tu connais l’adage : tu commences à voir des résultats sur ton corps en 4 semaines, tes proches en 8 semaines et le reste du monde en 12 semaines ! Au boulot, donc !

La motivation :

Les encouragements de la communauté sont un gros plus, de même que les conseils que l’on peut recevoir très rapidement. C’est sympa de se trouver des “amis” à son niveau, avec les mêmes objectifs et de se motiver à plusieurs, de pouvoir comparer les résultats.

Marine a trouvé que cette plateforme l’aidait à se dépasser et à atteindre ses objectifs, elle avait même hâte d’être à la séance suivante. Motivée comme jamais, et sur le long terme avec la communauté.

Les résultats :

Marine = A ce niveau là, j’aurai du mal à être objective. En effet, je cumule Fysiki avec du sport en salle au moins 3 fois par semaine, comme je vous en parlais plus en détail dans cet article. Je fais du cardio sur vélo elliptique (je suis passée depuis peu au tapis de course) puis du renforcement musculaire (dos, bras, cuisses, fesses et abdos) à chacune de ces séances, il m’est donc impossible d’isoler les résultats obtenus juste avec Fysiki.

Par contre, ce que je peux vous dire, c’est que vous aurez plus de résultats avec Fysiki que sans (#cap’tainObvious). Le site est bien fait (surtout sur ordinateur j’ai trouvé l’appli Iphone moins intéressante) et les reminders du “coach” sont bien plus culpabilisants que le “c’est pas très très bien” qu’on peut s’auto-infliger si on rate une séance…

Céline = On voit au fur et à mesure des semaines qu’on a de moins en moins de mal à suivre le programme dessiné. On se plaît à faire les exercices puisque du coup les entraînement se suivent mais ne se ressemblent pas : on peut avoir 40 répétitions à faire 2 fois en enchaînant les exercices ou alors 25 répétitions à faire 4 fois en séparant bien les exercices. Et en faisant ses petits calculs, on est plutôt content d’avoir doublé son score par rapport au premier jour !

Mais comme le dit Marine, on se prend au jeu de rajouter des choses : un focus squat et fessiers, de la cardio, des abdos pour se concentrer sur des zones plus précises. Fysiki nous a donné un bonne dose de motivation et maintenant, je mets un programme de cardio ainsi qu’un supplément abdominaux les jours où je ne fais pas Fysiki. Et puis je trouve que l’alternance est un bon compromis surtout si vous commencez à vous lasser de votre programme de cardio par exemple ou si vous trouvez que Fysiki ne fait pas assez transpirer (oui, oui, certaines personnes ont des problèmes !).

fysiki chrono

Les avantages par rapport à la salle

– pas besoin de se déplacer
– pas de risque de se blesser avec des machines que tu ne sais pas utiliser
– pas besoin de faire la queue pour les machines (la machine, c’est toi. ha ha)
– t’as des coach à dispo qui sont vachement plus sympa que chez Forest Hill (en vrai, chez Forest Hill y’en a un sur deux qui veut te choper, et l’autre qui s’en fout de ta life et que tu fais chier si jamais t’as le malheur d’avoir une question sur le fonctionnement d’une machine)
– plus d’excuse du style “il pleut / il fait froid dehors / je peux pas aller courir je vais mouiller mes jolies baskets”
– c’est moins cher : 12,99€ par mois (sans engagement ou 6,99€ par mois avec un engagement de 1 an)

Notre conclusion perso

Marine = Est-ce que je conseille de s’abonner à Fysiki? Oui, mais uniquement si vous êtes réellement motivé. A partir du moment où vous avez envie de le faire, vous aurez des résultats. Si par contre vous décalez chaque séance parce qu’Albert vous invite à un pique nique (c’est bientôt l’été) ou que Loretta veut faire du shopping (y’a des promos chez Kookai), vous n’y arriverez jamais et vous oublierez vite les mails de rappel (que vous ferez rapidement atterrir dans vos spams pour être tranquilles) -> ce serait de l’argent gâché.

En complément d’une salle de sport, ce service est parfait pour moi : quand je n’ai pas le courage de prendre la voiture pour aller à la salle, ou que je n’ai pas 2h30 devant moi pour faire la totale aller / retour en bagnole + cardio + renfo + étirements en profondeur, je lance un programme d’entrainement de 30/45 minutes à la maison. Cela me permet de faire ma cession de sport de chez moi, en un minimum de temps. Et je fais aussi Fysiki à la salle de sport, ça permet d’avoir un planning défini et qui change régulièrement, c’est mieux que de composer soi-même son programme quand on est pas professionnel!

Céline = Le programme est très bien fait et quand on fait un comparatif sur les séances, on voit que le nombre de répétitions est augmenté à chaque entraînement et on comprend le taux de progression. Le plus c’est qu’il est précisément adapté à chacun (j’ai commencé avec le Niveau B et Marine le Niveau C) et on n’est pas démoralisé “parce que c’est trop dur”.

Bien sûr, le bon point après l’adaptabilité du programme, c’est sa flexibilité avec ces séances que l’on peut avancer ou reculer en fonction de son emploi du temps (ou de sa flemmingite) et comme ça, on ne rate aucune séance, parce que toutes les séances font partie d’un vrai programme.

Je trouve que le programme ne se concentre pas assez sur les abdominaux, un focus spécial comme il existe des focus pour les biceps (avec des tractions) ou pour les fessiers (avec des squats) aurait été le bienvenu.

Récemment, leur site a subi un petit lifting. Les GIF de description des exercices sont plus détaillés, donc on a un meilleur aperçu des mouvements pendant la séance (sauf si une image du GIF a décidé de ne pas charger, oops !). Et sur la version iPad et Iphone, ils ont dû entendre nos prières puisque là également  les images des exercices s’affichent.

Vous voulez en savoir plus et surfer sur la vague du fitness ? c’est par ici : www.fysiki.com

Témoignages des autres “Fysikisteurs” (Fysiki … testeurs … tu vois ?…)

La réalité crue, sous vos yeux ébahis! Je vous retranscris leurs impressions avec leurs propres mots, pour plus de véracité.

Laurent. Pratique habituelle du sport : 8/10

Pourquoi Fysiky me plait ? En fait, il faut commencer par le début. Je suppose que tout le monde a envie d’être bien dans son corps, et souvent ça passe par faire un peu de sport et perdre quelque kilos (ou en gagner). Je suis pareil. J’ai toujours cherché une façon intelligente de faire du sport, avec des programmes adaptés à mon niveau, et complets (qui ne fassent pas juste travailler le haut du corps ou le bas du corps, ou du cardio et pas de musculation…) Un programme qui ferait un peu le tout. C’est une des raisons pour lesquelles quand j’allais en salle de sport c’était surtout pour courir et prendre des cours de danse (ou whatev’, fitness boxing etc.) pour me dépenser !

Revenons a nos moutons, quand Marine m’a parlé de Fysiki j’étais septique : “QUOI ??? il faut payer pour faire du sport chez soi, nan mais lol !!!” (oui bon j’ai uuun peu pris l’habitude du tout gratuit et des façons de faire de la thune avec donc je tique un peu quand c’est payant ! ^^”), mais Marine me propose un mois gratos donc je saute sur l’occasion.

Au final grosse surprise, les exos sont variés et intéressants, changent d’intensité en passant de facile à “NIGTHMARE FROM HELL !!!!” (bon peut-être pas mais au moins moins facile !) et travaillent tout : la forme, la musculation, l’endurance, bref ce que je cherchais ! Le principe de rappel et de focus est vachement motivant, on sait ce qu’on fait, les tests en début et fin de programmes sont vraiment bien pour voir notre évolution bref jusqu’ici c’est carton plein pour Fysiki !!!

Après viens la communauté. Moi je ne m’en sers pas, je ne vois paaas trop l’intérêt à part pour le forum. Mais après tout pourquoi pas, ce n’est pas du tout intrusif donc pas de quoi s’inquiéter ! Le site en lui même est peu intuitif il faut fouiller pour trouver les fonctionnalités mais de même on peu se borner à utiliser deux pages pour faire son programme et voir ses résultats et ça marche très bien (ce que je fais ;P NDMarine : Pour remettre ces propos dans le bon contexte, Laurent est ingénieur informaticien).

Enfin le prix, ce qui m’a (au début) un peu retenu. À l’année c’est autour de 6€ par mois et au mois le double. Pas excessif mais tout de même, c’est psychologique ! Au final je me suis lancé, j’ai pris un abonnement parce que ce mois a vraiment été agréable à faire et que j’ai pu voir des progrès. C’est en y réfléchissant un peu que je me suis dit : “hey de toute façon c’est moins cher que mon forfait de téléphone et je l’utilise beaucoup plus à fond” et je me suis lancé !

Noëllie. Pratique habituelle du sport : 3/10

Une fois n’est pas coutume, je ressors mon tapis de gymnastique qui n’avait pas été utilisé depuis l’été 200… 2010 au moins. Je ne connaissais pas le site Fysiki et c’est bien dommage car le concept est juste révolutionnaire. Je pèse mes mots. Qui n’a jamais été arrêté/e dans sa vaillante route vers la salle de sport par un vilain crachin ou une touffeur démoralisante ? Que celui/celle a qui cela n’est jamais arrivé…

J’ai eu par l’entremise de Marine et Clément la chance de pouvoir rectifier le tir et entamer la lente métamorphose de mes parties molles à l’approche de l’été. Pour moi ça a été un retour à la cardio en douceur car les programmes élaborés par l’esprit Fysiki sont adaptés aux capacités de chacun. Pompes, exercices de gainage et autres sont alternés pour plus de fun et pratiqués à l’intensité désirée par moi.

J’en suis presqu’à mon premier mois-nniversaire sur Fysiki et je me sens entraînée dans un cercle vertueux. Ma progression est confirmée par des niveaux à passer au fur et à mesure des séances effectuées. Si on rate une séance, pas de soucis, on peut la rattraper ou recommencer le niveau. C’est totalement évolutif (on peut donner une note de difficulté à la séance. La suivante est adaptée en conséquence) et plutôt adaptable à tout emploi du temps.

Les gentils rappels par mails et les encouragements de la communauté Fysiki sont autant de soutiens. J’ai redécouvert les squats et ai même pu corriger ma posture grâce aux vidéos. Après un mois, je dirais que j’ai retrouvé un certain tonus musculaire, surtout dans les jambes. La preuve, en parallèle de mon entraînement Fysiki, je me remets à courir… IRL.

About author View all posts Author website

Marine

27 ans et toutes mes dents (non), je confesse une addiction sévère aux fringues à rayures, à Eric Clapton, aux séries US/UK et aux tomates mozza. Chocolat est mon deuxième prénom. Je voue un culte obscur à Hot Shots, Veronica Mars et Mamma Mia le film. A part ça, je vais bien, promis!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *