The MC Corner

J’ai testé le tricot … Maintenant, on croit que je n’ai plus de vie sociale.

Vous êtes-vous déjà retrouvés dans cette situation où vous ne faites RIEN (par là, j’entends en train de regarder une série ou en train de surfer sur Internet) et là dans un coin de votre esprit surgit subrepticement l’idée que vous feriez peut-être mieux de changer d’activité car celle-ci ne vous apportera probablement pas grand-chose et même peut-être quelques escarres ? Vous finissez par vous dire que vous devriez faire du sport mais vous finissez par abandonner l’idée parce que le sport c’est fatiguant et que finalement RIEN c’est vachement bien ?!

Personnellement, ça m’arrive environ une fois par jour. Pour déculpabiliser je suis arrivée à un compromis, je veux bien faire quelque chose de mes mains mais que cela ne m’empêche pas non plus de regarder mes séries, manquerait plus que ça. Oui, vous l’aurez deviné, j’ai donc encore une fois mis le sport de côté et me suis tournée vers le tricot. Comment j’ai eu cette idée ? On va dire que récemment, avec la recrudescence des pulls en maille et des tricots en laine chez toutes nos marques préférées, la presque apogée du grand froid et l’impressionnant nombre d’heures que je passe à regarder des séries, je me suis dit que je pouvais tout aussi bien mettre mes dix petits doigts à contribution en reprenant le tricot.

Pelote + aiguille pour tricot

Oui je vous entends d’ici. Moi aussi je sais que c’est le hobby de toutes les grands-mères. Tous les copains me le répètent quand ils me voient faire du tricot : « moi, ma grand-mère … »

Oui, enfin bon, j’ai quand même une liste de tricot « A faire pour … » plus longue que la liste de cadeaux du Père Noel. Si on récapitule il faut donc des chaussettes pour Gertrude, une écharpe unie mais qui tient chaud pour Jean-Gaston, une bonnet avec un pompom pour Paule-Henriette (attention, les noms ci-mentionnés sont modifiés afin de n’écorcher l’ego de personne et n’est en aucun cas révélateur de mon syndrome mamie et de l’âge de mes amis) jusqu’à une certaine Marine qui veut une COUVERTURE de 2m² (o.O) faite avec des micro-aiguilles.

Malgré tous ces obstacles, je suis contente d’avoir repris le tricot. J’ai l’impression que le temps passe moins vite, que j’ai le temps de faire plein de choses en une soirée, je peux me concentrer sur les mailles et ne penser à rien ou alors au contraire penser à autre chose en même temps parce que ça devient un automatisme au fur et à mesure.

J’aime surtout ce sentiment de fierté « c’est MOI qui l’ait fait » quand on arrive à la fin d’un ouvrage. Mais ce qui me motive le plus c’est ce sentiment d’avoir mis du mien dans un objet quand on l’offre à quelqu’un parce que la personne qui le reçoit sait que vous y avez consacré du temps et que vous avez fait ça en pensant à elle. Et ça, ça change tout !

Je tricote, tu tricotes ...

Btw,CA c’est MOI qui l’ai fait ;) 

Bon, j’ai encore des problèmes à déterminer quoi faire des fils qui pendouillent à la fin (d’ailleurs si vos grand-mères ont des tips pour moi, je suis preneuse) mais à part ça, je suis pas mécontente du résultat. Certains copains n’arrivent pas à croire que c’est du fait-main par une-moins-de-60ans et finissent par me rajouter des choses sur ma liste de tricotage … est-ce que c’est vraiment une bonne idée que je continue à ébruiter le fait que je fasse du tricot ? Mais je ne désespère pas et qui sait, un jour quand j’arrêterais d’offrir mes œuvres, peut-être que vous aurez un look avec un tricot fait-main.

      

About author View all posts Author website

Céline

Mon univers coloré, décalé et poilant, plein de sacs à main, de vernis à ongles et de chaussures vous ouvre ses portes. Viendez, si comme moi vous êtes toujours partants pour des bêtises ou un dessert !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *